S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Bibliothécaires

 

Mémé dans les orties (Aurélie Valognes)

note: 5Mémé dans les orties (Aurélie Valognes) Bibliothécaires - 29 juin 2017

Un octogénaire méchant et fainéant s'ennuie dans son appartement. Il vit seul avec sa chienne Daisy qui énerve la concierge et ses voisins de palier.
Un beau jour, Daisy disparaît pour laisser la place à une mamie de 93 ans, et à sa petite fille. Cette "Tatie Danielle" au masculin fera le bonheur de l'octogénaire...

La crocheteuse.

Le grand marin (Catherine Poulain)

note: 5Le grand marin (Catherine Poulain) Bibliothécaires - 28 juin 2017

Laissez-vous embarquer sur l'un des bateaux et plongez dans l'univers des pêcheurs de morue noire, de flétan...
Une véritable aventure où l'on partage la belle et difficile vie des marins...

Si vous aimez la mer, lisez ce livre !

La crocheteuse - "L'envers des livres"

Porno-Théo-Kolossal (Pier Paolo Pasolini)

note: 5Porno-Théo-Kolossal (Pier Paolo Pasolini) Bibliothécaires - 24 juin 2017

En utilisant une nouvelle forme de transposition analogique, semblable à ce qu'il a fait pour "Saint Paul", "Porno-Théo-Kolossal", traitement du film éponyme que Pier Paolo Pasolini s'apprêtait à tourner juste avant sa mystérieuse mort en 1975, raconte l'histoire d'un Roi Mage (un napolitain décent et âgé) qui, accompagné d'un jeune serviteur romain, quitte sa ville à Noël pour suivre une comète qui l'incite à voyager vers le lieu de naissance du Messie. Cette pérégrination les conduira à Ur, ville mésopotamienne d'origine universelle, après avoir traverser les villes de Sodome (Rome), Gomorrhe (Milan) et Numance (Paris).

La lecture de "Porno-Théo-Kolossal" est essentielle pour comprendre l'un des concepts clés de la pensée pasolinienne : la conformité sexuelle soutenue par le capitalisme est la résurrection du corps comme aliénation, une forme de survie comme l'un des morts vivants ailleurs en dehors de ce monde.

Bonne séance !

O.A. - "A la découverte de ..."

Fabrication de la guerre civile (Charles Robinson)

note: 5Fabrication de la guerre civile (Charles Robinson) Bibliothécaires - 19 juin 2017

Une cité en banlieue parisienne ; des histoires de familles, d'amitiés, d'amours, de drogues et de violents règlements de comptes ; des "citéens", aux surnoms fleuris, livrés à eux-mêmes mais unis pour affronter un projet de rénovation urbaine...
A travers une langue innovante, puissante et singulière, Charles Robinson réussit à restituer la complexité des différentes stratifications humaines de la cité des Pigeonniers, en proie à la disparition...

A la fois cynique, ironique et exigeante ; "Fabrication de la guerre civile" est d'abord une oeuvre éminemment politique !
Une oeuvre qui semble affirmer qu'au-delà des problématiques liées à un contexte socio-économique difficile, ce serait la cruauté générée par l'administration et les politiques qui représenterait la véritable épouvante pour les habitants de cette cité.

O.A. - "L'envers des livres"

Ma mère et moi (Brahim Metiba)

note: 5Ma mère et moi (Brahim Metiba) Bibliothécaires - 27 mai 2017

Une histoire, "Le livre de ma mère" d'Albert Cohen, racontée par un fils à sa mère analphabète... Peu à peu, cette complicité échoue et laisse place à deux monologues pleins de certitudes...

Un récit autobiographique dans lequel Brahim Metiba semble dire que l'amour, entre une mère et son fils, suffit pour dépasser les différences et les non-dits ; que peu de mots suffisent pour saisir et dire la tendresse d'une mère...

O.A. - "L'envers des livres"

Qui je suis (Pier Paolo Pasolini)

note: 5Qui je suis (Pier Paolo Pasolini) Bibliothécaires - 13 mai 2017

A travers ce texte bref mais inédit, Pier Paolo Pasolini (P.P.P.) raconte ses souvenirs d'enfance dans le Frioul, en Italie, ses démêlés avec la justice et ses liens avec la presse ; révèle ses désirs les plus profonds ; éclaire sur ses choix poétique, esthétique et cinématographique ; évoque son rapport à Dieu et à la Nouvelle Gauche italienne, son combat contre la bourgeoisie, le fascisme et le consumérisme.
Cette riche auto-interview, écrite en 1966 et découverte après l'assassinat de P.P.P. en 1975, est d'autant plus impressionnante qu'elle conserve tout son discernement du monde.

P.P.P. est incontestablement un intellectuel engagé et un artiste iconoclaste aux multiples talents !

O.A. - "A la découverte de ..."

En attendant Bojangles (Olivier Bourdeaut)

note: 5En attendant Bojangles (Olivier Bourdeaut) Bibliothécaires - 7 mai 2017

Un petit garçon qui évolue auprès d'un père éperdument amoureux d’une mère fantasque…
A la maison, chaque jour est une fête avec en musique de fond "Mr. Bojangles", une magnifique chanson de Nina Simone, et la présence majestueuse de Mademoiselle Superfétatoire, un oiseau recueilli lors d'un voyage en Numidie…
Une famille atypique qui ne s’impose aucune contrainte, qui se refuse toute banalité, pour affronter, avec humour, tendresse et amertume, les aléas de la vie…

Un premier roman, hors norme, dans lequel la tragédie se métamorphose intelligemment et délicatement en poésie…

O.A. - "L'envers des livres"

Et tu n'es pas revenu (Marceline Loridan-Ivens)

note: 5 Et tu n'es pas revenu (Marceline Loridan-Ivens) Bibliothécaires - 5 mai 2017

"Toi tu reviendras peut-être parce que tu es jeune, moi je ne reviendrai pas", lui a dit un jour son père, alors qu'à Drancy, au début de l'année 1944, ils attendaient, parmi des centaines, des milliers d'autres Français juifs, le convoi qui allait bientôt les emmener vers l'est. Quelques semaines plus tard, Salomon (Shloïme était son prénom en yiddish) Rozenfeld et sa fille, Marceline, 16 ans, étaient déportés en Pologne, lui à Auschwitz, elle dans le camp voisin de Birkenau. Shloïme Rozenfeld ne s'était pas trompé : il n'est pas revenu. Il a disparu quelque part, du côté de l'actuelle République tchèque.

Et tu n’es pas revenu est une lettre ouverte écrite par Marcelline à son père, ce père qui lui manque terriblement. Elle lui raconte ce qu'elle a vécu depuis l'année de ses 15 ans, et ce qu'elle est devenue, tout en nous offrant un regard éclairé sur le monde d'hier et d'aujourd'hui.

E.B. - "L'envers des livres"

En finir avec Eddy Bellegueule (Édouard Louis)

note: 5En finir avec Eddy Bellegueule (Édouard Louis) Bibliothécaires - 27 avril 2017

Depuis son plus jeune âge Eddy Bellegueule "fait des manières". Rabaissé dans sa famille, raillé dans le village et violenté à l'école ; Eddy supporte sa souffrance sans jamais se plaindre, comme un vrai homme... Sa mère "formule la thèse de la folie pour ne pas laisser échapper cet autre mot, pédé, ne pas penser à l'homosexualité, l'écarter, se convaincre que c'est de la folie, préférable au fait d'avoir pour fils une tapette."
A travers cette autofiction socio-analytique, Édouard Louis, qui a grandi au sein d'un milieu où la misère se donne à voir matériellement et verbalement ; nous invite à penser, à questionner, le déterminisme social, le poids de l'héritage sur l'existence et l'identité de genre, sans aucun dénigrement ni aucune prétention.

Un livre poignant à lire absolument !

O.A. - "L'envers des livres"

Arrête avec tes mensonges (Philippe Besson)

note: 5Arrête avec tes mensonges (Philippe Besson) Bibliothécaires - 27 avril 2017

C'est avec beaucoup de justesse, de délicatesse et de sincérité que Philippe Besson nous relate l'histoire d'un amour interdit, puissant et malheureux... Seuls celles et ceux qui n'ont pas été confrontés à un Amour impossible ou à "la morsure du sentiment amoureux" y trouveront à redire !
Cette autofiction intimiste aux mots simples, qui lorsqu'ils sont mis bout à bout génèrent une écriture à la beauté bouleversante, nous éclaire sur l'intégralité de l'oeuvre de l'auteur ; notamment sur "La trahison de Thomas Spencer" et sur "Son frère"...

Il reste à déterminer s'il s'agit d'un énorme coup de coeur ou d'un véritable coup de foudre... Faites-le nous savoir !

O.A. - "L'envers des livres"

Chère Elena Sergueievna (Ludmilla Razoumovskaïa)

note: 5Chère Elena Sergueievna (Ludmilla Razoumovskaïa) Bibliothécaires - 20 avril 2017

Lorsque Elena Sergueievna propose à quatre de ses élèves, venus lui fêter son anniversaire, de pénétrer dans son appartement ; elle n'image pas un seul instant, devant tant de gentillesse, qu'il s'agit en réalité d'une machination...
Face au chantage, à la bassesse et à la conception pragmatique de l’avenir martelés par ses élèves, en proie aux difficultés économiques, morales et politiques de l'Union soviétique des années 1980 ; l'enseignante les affronte, jusqu'à l'aube, pour affirmer, sans jamais sombrer dans une opposition caricaturale, sa "vision idéaliste du réel".

Une pièce de théâtre puissante et infernale qui ne laisse pas indifférent !

O.A. - "Le théâtre ça se lit aussi !"

Oeuvre non trouvée

note: 5Chère Elena Sergueievna (Ludmilla Razoumovskaïa) Bibliothécaires - 18 avril 2017

Lorsque Elena Sergueievna propose à quatre de ses élèves, venus lui fêter son anniversaire, de pénétrer dans son appartement ; elle n'image pas un seul instant, devant tant de gentillesse, qu'il s'agit en réalité d'une machination...
Face au chantage, à la bassesse et à la conception pragmatique de l’avenir martelés par ses élèves, en proie aux difficultés économiques, morales et politiques de l'Union soviétique des années 1980 ; l'enseignante les affronte, jusqu'à l'aube, pour affirmer, sans jamais sombrer dans une opposition caricaturale, sa "vision idéaliste du réel".

Une pièce de théâtre puissante et infernale qui ne laisse pas indifférent !

ADDA O.

Le quatrième mur (Sorj Chalandon)

note: 5Le quatrième mur (Sorj Chalandon) Bibliothécaires - 2 avril 2017

Dédié avec admiration et passion à son "frère" Samuel, à l'Antigone de Jean Anouilh et à la ville meurtrie de Beyrouth ; Sorj Chalandon brise le quatrième mur pour p(a)nser, dans le tumulte de la guerre civile libanaise, des esprits d'hommes et de femmes qui prouvent avec courage au monde que la grandeur d'une culture et d'une nation se jugent davantage à l'universalité de son exemple qu'à l'opportunité de ses trahisons...

À lire et à recommander !

O.A. - "L'envers des livres"

Article 353 du Code pénal (Tanguy Viel)

note: 5Article 353 du code pénal (Tanguy Viel) Bibliothécaires - 21 février 2017

Martial Kermeur a tué Antoine Lazenec suite à une monstrueuse escroquerie immobilière dans laquelle il a tout perdu.
Après avoir réglé son compte à Antoine Lazenec, Martial Kermeur doit rendre des comptes à la justice. Déféré devant un juge d'instruction, son acte se verbalise, raconter lui permet de se comprendre, de fixer ses idées et de reprendre le contrôle de sa vie.
Cette histoire labyrinthique nous renvoie constamment à deux questions fondamentales, qui apparaissent en filigrane : la vengeance est-elle un droit ? Le droit peut-il être injuste ?

Accusé, asseyez-vous pour un vrai plaisir de lecture !

O.A. - "L'envers des livres"

L'âne Trotro. n° 13
L'âne Trotro prépare le petit déjeuner (Bénédicte Guettier)

note: 5Un indémodable! Bibliothécaires - 8 février 2017

La petite série qui fait toujours rigoler les petits!

Les Femmes de l'islam (Marek Halter)

note: 5Passionnant Bibliothécaires - 7 février 2017

Début de la trilogie de Marek Halter "les femmes de l'islam", qui narre la naissance de cette religion et explique la place importante que la première femme du prophète a tenu à la genèse de l'islam. Que l'on soit croyant ou non, cette histoire nous transporte et l'écriture de Marek Halter est fluide et agréable.

Riquet à la houppe (Amélie Nothomb)

note: 4A lire! Bibliothécaires - 7 février 2017

C'est l'histoire de deux êtres que tout oppose. D'un côté Déodat au physique ingrat mais à l'intelligence fort développée; et de l'autre, Trémière, jeune fille magnifique qualifiée de "stupide" par des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
Le lecteur suit leur parcours parallèle narré avec humour et bienveillance par l'auteur qui nous livre, ici, un conte riche en enseignements.

Le sel de nos larmes (Ruta Sepetys)

note: 5Le sel de nos larmes (Ruta Sepetys) Bibliothécaires - 27 janvier 2017

Février 1945, les troupes allemandes reculent devant l'Armée rouge. Les soviétiques récupèrent la Lituanie et pénètrent en Pologne. Ce n'est que scènes de pillages, de viols et de destructions massives. Les populations civiles fuient et essaient de gagner la côte baltique afin d'y trouver un passage maritime et arriver ainsi à survivre...
Joana (lituanienne), Florian (prussien), Emilia (polonaise) et Alfred (allemand), vont unir leurs voix et nous raconter leur calvaire. Quatre jeunes gens, quatre nationalités, quatre regards différents mais un même drame en partage. 

Ce roman historique, aux chapitres courts et au rythme rapide, nous rappelle que l’Histoire n'est qu’un éternel recommencement… Réfugiés d'alors, réfugiés d'aujourd'hui, migrants toujours, naufrages encore...

O.A. - "Comité lectures adolescentes 15/16"

T.M.L.P. (Gilles Rochier)

note: 4T.M.L.P. Bibliothécaires - 8 novembre 2016

La cité dans les années 70. Des potes, une cassette, une réputation… la vie tient parfois à si peu de choses…

Meurtres entre soeurs (Willa Marsh)

note: 4Meurtres entre soeurs Bibliothécaires - 8 novembre 2016

Règlements de compte entre trois sœurs. Jalousies, manipulations, rebondissements et stratagèmes en tous genres. La vengeance est un plat qui se mange froid !

La nuit a dévoré le monde (Pit Agarmen)

note: 4La nuit a dévoré le monde Bibliothécaires - 8 novembre 2016

Antoine, trentenaire parisien triste et cynique, se réveille au lendemain d’une soirée arrosée et découvre qu’il est parmi les derniers survivants d’une invasion planétaire de zombies. A travers son journal, il fait le récit de sa survie physique et morale alors que peu à peu toute trace d’humanité disparait.

Derrière l’alibi du roman de zombie, Pit Argarmen (anagramme de Martin Page) nous tiens en haleine et nous invite à travers les questionnements de son personnage à une réflexion sur la solitude et l’humanité.

La décision (Isabelle Pandazopoulos)

note: 4La décision Bibliothécaires - 8 novembre 2016

C’est d’abord à travers les yeux de ses proches que nous découvrons l’histoire de Louise. Une histoire qui commence un matin comme il y en a tant d’autres, mais qui est le matin où Louise a accouché dans les toilettes du lycée, sans savoir qu’elle était enceinte. Une histoire sur les bouleversements et les choix qu’impose un enfant non-attendu dans la vie d’une adolescente comme une autre.

La plage (Alex Garland)

note: 4La plage Bibliothécaires - 8 novembre 2016

Qui n’a jamais rêvé de tout quitter pour une vie simple, hors de la société et de toutes contraintes ? Richard part à l’aventure, à la recherche de « la plage », avec la promesse d’une vie paradisiaque. Mais il va rapidement découvrir que la quête de l’Eldorado est semée de complications et que celui-ci ne restera peut-être qu’une utopie.

Rue des voleurs (Mathias Énard)

note: 5Rue des voleurs Bibliothécaires - 8 novembre 2016

De Tanger à Barcelone, du Printemps arabe aux Indignés, nous suivons le parcours de Lakhdar, un jeune marocain balloté par la vie au gré des hasards et des rencontres.

On s’attache vite à ce jeune homme qui n’est pas épargné par les épreuves de la vie pour l’accompagner avec plaisir et intérêt dans sa quête de liberté.

La dernière guerre n° 1
49 jours (Fabrice Colin)

note: 449 jours Bibliothécaires - 8 novembre 2016

Floryan, un jeune homme de 17 ans meurt lors d’un attentat dans le métro parisien. Il se retrouve dans un monde inconnu et il doit faire un choix entre deux voies pour poursuivre son éternité : d’une part, le « Royaume » qui a tout d’un paradis, ou d’autre part, se jeter dans le cratère de l’inquiétant Nihil sans en connaitre les conséquences. Il a 49 jours pour faire son choix et va découvrir tout un univers insoupçonné, allant de découvertes en aventures.

La douleur porte un costume de plumes (Max Porter)

note: 3Un corbeau bizarre Bibliothécaires - 8 novembre 2016

J’ai mis une semaine à le lire et pourtant, il n’est pas épais.
Dès les premières pages, j’étais un peu dérouté et on s’y fait.

Le père et les deux garçons perdent leur mère. Ils sont très triste.
Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien. Surgit alors un étrange personnage : un corbeau, doué non seulement de parole mais d'un aplomb surprenant et d'un sens de l'humour ravageur. Qu'il soit chimère ou bien réel, cet oiseau de malheur s'est donné une mission auprès des trois âmes en péril. il les accompagnera jusqu'à ce que la blessure de la perte, à défaut de se refermer, guérisse assez pour que la soif de vivre reprenne le dessus
J'ai terminé ma lecture il y a quelques jours déjà et ce livre est assez étrange et je ne sais pas trop quoi en penser.
Ni un roman, ni un conte, ni une fable, juste une histoire.

La correction (Elodie Llorca)

note: 5Un suspense Bibliothécaires - 7 novembre 2016

François, le personnage principal, change de métier après avoir travaillé dans la papeterie pour devenir correcteur. Sa femme "Marie" le quitte. Il est embauché à la revue du Tellière, dirigée par Reine, la patronne autoritaire et dominatrice, François corrige les coquilles, mais soupçonne cette dernière d'en rajouter. Il part prendre l'ai, et découvre un oisillon abandonné dans la rue. Il le prend délicatement, et le met dans la poche de son manteau. Il en fera un trésor, un talisman. Moi, je me suis attachée à l'oiseau, non aux personnages de l'histoire: "les trois femmes" : Sa mère, Reine et Marie. Roman très court, chapitre court. L'auteure parvient à nous tenir en haleine tout le long du récit. Un suspense prenant.

La jeune fille à la perle (Tracy Chevalier)

note: 4La jeune fille à la perle Bibliothécaires - 4 novembre 2016

Une plongée dans le 17ème siècle et l’univers de la peinture. L’histoire du peintre Vermeer, qui retrouve un souffle d’inspiration auprès de Griet, une jeune servante qui devient sa muse. Un livre qui se parcourt comme un tableau du maitre, lumineux et doux-amer.

Retour Haut

BIBLIOTHÈQUE DE CLICHY-SOUS-BOIS

Bibliothèque de Clichy-sous-Bois

Ouvrira à 14:00

Partager "Logo résidence Marc" sur facebookPartager "Logo résidence Marc" sur twitterLien permanent

Les indésirables (Diane Ducret)

note: 2les indesirables Daniel - 6 septembre 2017

belle histoires sur 1940 aventures

Opération sauvetage n° 1
Dauphins en péril (Jean-Marie Defossez)

note: 5Opération sauvetage Chifa - 18 août 2017

Moi qui adooooore l'aventure, les missions, les dangers... Je ne peux vraiment pas douter pour [...]